Hadopi, c’est finiiiiii….

«Ambiance d’enfer»à l’UMP

En l’absence de nombreux députés, deux députés de la majorité (Jean Dionis du Séjour, Nicolas Dupont-Aignan) ont voté contre le texte avec l’opposition, pour un résultat final de 15 pour contre 21. Le faible nombre de députés dans l’hémicycle s’explique notamment par la proximité des vacances parlementaires… ce jeudi soir.

«L’UMP s’est mal débrouillé, explique Lionel Tardy, député de la majorité, opposé au texte. Frédéric Lefebvre [porte-parole de l’UMP] aurait pu jouer la montre en prenant la parole pour une explication de vote, mais il n’était pas là. Dans le groupe, ce midi, il y a une ambiance d’enfer!». Christian Paul ironise: «Ce n’est quand même pas de ma faute si Frédéric Lefebvre était parti déjeuner.»

Retour du texte à la rentrée?

Le gouvernement peut maintenant soit retirer le texte, soit organiser une nouvelle lecture par les députés du texte tel que voté par l’Assemblée, suivi d’une nouvelle lecture au Sénat. Si le Sénat vote conforme le texte adopté par les députés, le vote devient définitif, si le Sénat le rejette, le texte revient pour une dernière «navette» à l’Assemblée, qui a alors le dernier mot.

Selon Roger Karoutchi, secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement, le texte «n’est retardé que de quelques semaines» et le gouvernement le représentera à l’Assemblée nationale «à la rentrée des vacances parlementaires de Pâques».

Si c’est finalement la version de l’Assemblée qui est adopté, ce serait le retour de l’amnistie des internautes et du non-paiement de l’abonnement Internet lors de la suspension de la connexion. Toutefois, selon les socialistes, «à moins que le gouvernement trouve un artifice, le texte est maintenant enterré».

D’autres Articles :
http://www.numerama.com/magazine/12594-URGENT-le-Parlement-rejette-la-loi-Creation-et-Internet-MAJ.html

http://www.pcinpact.com/actu/news/50277-hadopi-riposte-graduee.htm

Frost / Nixon

Avis : Le dernier film de Ron Howard ne déroge pas trop à la règle de ce qu’as pu accomplir l’ancien acteur de Happy Days depuis le début de sa carrière. Ici, un film foncièrement académique qui se penche sur un sujet qui aurait pu être éminnament sulfureux dans les mains d’un autres (même constat que pour Da Vinci Code). Reste que cet épisode de l’histoire américaine est assez peu connu dans notre bon vieux pays et qu’il permettra de découvrir assez ludiquement les tenants et les aboutissants. Le castin est propre et Frank Langella nous offre un nixon très habité et rongé par ses propres démons. Le personnage de David Frost est lui aussi assez surprenant par moment, sans pour autant perdre le spectateur. Les autres second roles comme Sam Rockwell ou Kevin Bacon, sont clairement sous-exploités. Bref, un film plutot convenu qu’on regarde le plus souvent comme un simple exposé.

Ma note : 5/10

Tokyo Sonata

Avis : Le dernier film de Kurosawa laisse une douce impression d’evasion. Dans un pays en crise emprinte au mal-être, les 4 protagonistes que l’on suis sont pleins de regrets, d’incomprehension. Kurosawa filme avec delicatesse ce japon malade. Quelques plans memorables d’une simplicité et d’une efficacité effarante parsèment le metrage. L’humour de situation ponctue timidement le film, et offre, comme dans beaucoup de chef d’oeuvre, le contre-coup amorçant efficacement un magnifique drame humain. Sans en devoiler trop, la fin, aussi emouvante de superbe conclue admirablement ce très beau film.

Ma note : 7.5/10