Scarlett Johansson elue femme la plus sexy de l’année

Voilà une news qui vas plaire à ma cherie 😉

En dépit du petit bide qu’elle s’est prise l’an passé avec son premier blockbuster The Island (les 126 millions de dollars de budget ont été rentabilisés de justesse grâce aux 124 millions de recettes internationales venus s’ajouter aux maigres 35 millions engrangés sur le sol américain), Scarlett Johansson n’a rien perdu de son sex-appeal auprès de la gent masculine. Le célèbre magazine FHM vient en effet de placer l’actrice en tête de son non moins célébrissime top 100 annuel des femmes les plus sexy.

Les formes toujours aussi généreuses et agréables à l’œil de la jeune femme d’origine new-yorkaise (22 ans cette année) ont eu raison de celles, beaucoup plus enveloppées depuis quelques mois, d’Angelina Jolie, déboutée de sa première place. Derrière Mme Brad Pitt l’an passé, Jennifer Garner, Paris Hilton et Charlize Theron (dans cet ordre) se retrouvent désormais reléguées aux 12, 11 et 15e places tandis que Jessica Alba, Jessica Simpson (Shérif, fais-moi peur) et Keira Knightley font leur entrée dans les dix premières et complètent le top 5 de cette année.

C’est bien fait pour Angelina Jolie! Et toc!

Scarlett c’est celle a droite hein. Faut pas s’tromper !

 Source : http://www.ecranlarge.com/

Cure de jouvence pour un PC

Voilà, George le prévoyait depuis un moment et c’est arrivé. George lift son bon vieux PC. Petit détails des travaux :

 

Déjà, changer de boîtier. Une nécessité devant le bruit excessif que produit mon boîtier bas de gamme actuel. Donc autant ne pas faire les choses a moitié et zieuter vers du Antec :


livré avec une alimentation SmartPower 2.0

Donc pour le Silence, ça devrai le faire.

Ensuite Carte mère et Processeur :

ASRock 939 Dual-SATA2 – Chipset ULI M1695 – Socket 939 – Ports PCI Express et AGP – Audio 7.1 – LAN 10/100 – SATA / RAID – Garantie 2 ans.

Et enfin, la Carte graphique :

Twintech Nvidia GeForce 6600 GT 256 Mo GDDR3 – PCI Express 16x – Sorties TV et DVI – Garantie 1 an.

Plus qu’as monter tout ça… 

Proof

L'image “http://thecia.com.au/reviews/p/images/proof-poster-0.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Date de sortie : prochainement
Réalisé par John Madden
Avec Anthony Hopkins, Gwyneth Paltrow, Jake Gyllenhaal
Film américain.
Genre : Drame
Année de production : 2003

Synopsis : La fille d’un mathématicien de génie doit surmonter le décès de son père qui souffrait également d’instabilité mentale. Elle tente d’y parvenir avec l’aide d’un ancien élève de son père qui vient chercher des preuves de son génie alors que sa soeur, qu’elle n’a pas vue depuis longtemps, débarque pour mettre de l’ordre dans les affaires du paternel.

Avis : Un film un petit peu dans la lignée d’"Un homme d’exception" avec R. Crowe. Gwyneth campe une fille de mathematicien qui devient fou et dont elle a la charge. Elle nous offre un personnage entre folie et genie. Hopkins s’amuse sans casser des briques et Gyllenhaal reste loin de Donnie Darko ou il etait tout de même plus convainquant. Le film se laisse regarder. Sans plus.

Ma note : 4.5/10

 

The Elder Scrolls IV : Oblivion


Plongez dans l’univers le plus détaillé et le plus captivant jamais conçu à ce jour dans ce tout dernier chapitre de l’épique saga Elder Scrolls. Ce nouvel opus exploite pleinenment la puissance des PC et des consoles de jeu de nouvelle génération afin de vous faire vivre une expérience d’une rare intensité. Bénéficiant d’une puissante combinaison d’environnement de jeu libre et de graphismes inégalés, vos devrez accomplir la quête majeure de ce jeu à votre propre rythme, ou bien explorer le vaste monde et y relever vos propres défis. Après la mystérieuse mort prématurée de l’Empereur, le trône de Tamriel reste désespérément vide. L’Empire est près de s’écrouler : Oblivion court un grand danger et voit les démons se rapprocher de jour en jour, ne laissant que chaos et désolation sur leur passage. Pour rétablir l’ordre et la paix, vous devez retrouver l’héritier du trône et déjouer l’infâme complot qui menace d’anéantir Tamriel tout entier.

Jeu que je n’ai pas encore eut l’occasion de tester mais qui m’attire moultement :)
Suite de Morrowind, jeu qui permettait de vivre des aventures dans un univers Med-Fan d’environ 25km2, on a ici droit a un univers encore plus etendu (40km2) plus de PNJ, des quetes annexes à gogo, possiblité de creation complete du hero avec de très nombreuses caracteristiques réglables. Bref, un énorme univers dans lequel la liberté est totale.

Le hic? La configuration requise pour faire tourner un aussi joli bijou. Ma carte graphique n’est pas capable de faire tourner la chose (Geforce Ti4200 128meg) car il faut les dernière generation de cg pour demarrer la bete. Donc, je patiente, un jour je changerai de PC et là… je me plongerai dans cet énorme univers.

en attendant, je bave…

Call Of Cthulhu : Dark Corners Of The Earth

Voilà à quoi George joue en ce moment (sur PC).

Un bon jeu qui nous plonge dans l’univers de Lovecraft. Au programme : Enquête, infiltration, enigmes, ambiance bien lourde, et… un p’tit peu de shoot. Car oui, il faudrai bien patienter longtemp longtemp avant de voir le bout d’un fusil de chasse ou le chien d’un revolver.

Tout comme dans les livres de Lovecraft, on passe plus de temp a fuir l’horreur, ne pas regarder les abominations pour ne pas sombrer dans la folie (caractere permanent du jeu). Si on est gagné par la folie, on commence a avoir des problemes de vision, de deplacement, acceleration du rythme, au risque de sombrer dans la demence si l’on ne trouve pas un coin d’ombre ou se refugier et se calmer.

Techniquement c’est très propre, ça tourne très bien sur une machine honnete. Les decros mettent bien dans l’ambiances, les voix des PNJ participent à cette etrange voyage dans ce village habité par des gens bien etranges.

La phrase qui tue

Jean-Louis Debré, le président de l’Assemblée Nationale, aurait dit àpropos du ministre de la Culture Renaud Donnedieu de Vabres qu’il est "un nul qui nous a mis dans la merde et qui, depuis le début, nous a embarqué dans une aventure".

Cités mercredi par le Canard Enchaîné, les propos de Jean-Louis Debré sur la conduite du débat sur le projet de loi sur le droit d’auteur dans la société de l’information (DADVSI) ont été repris ce matin dans le quotidien 20 minutes. Mais qu’il nous soit permis de douter que M. Donnedieu de Vabres soit un nul.

Il ne faut pas être nul pour faire voter sans fronde parlementaire un texte aussi répressif, liberticide, anti-économique, qui ne garantie ni les intérêts des internautes ni les intérêts des artistes, mais
uniquement ceux des industries de la culture et des grands groupes informatiques. Il ne faut pas être nul pour faire de la France le seul pays à adopter une disposition qui tue l’innovation nationale, alors même qu’au royaume des MPAA/RIAA une disposition similaire avait été vivement
rejetée par le Congrès. Il ne faut pas être nul pour faire passer en deux mois et demi d’un texte qui légalisait le téléchargement et assurait une rémunération aux artistes à un texte qui pénalise la copie privée et remplace la rémunération par des amendes pénales au seul bénéfice du budget de l’Etat.

Il ne faut pas être nul surtout, pour être resté en place malgré le ridicule des procédures, l’insulte répétée à la démocratie, le désastre de la communication à 180.000 euros, …

Il ne faut pas être nul, il faut être dangereux.